juillet 11, 2020

Crédit immobilier en 2020 : comment ne pas le rater ?

L’accès à la propriété foncière fait partie des rêves des Français, qu’ils soient en Métropole ou non. Or, l’octroi des crédits immobiliers devient de plus en plus complexe et les établissements de crédit accroissent leurs exigences.

Les conditions d’un crédit immobilier ne cessent d’être plus contraignantes pour les consommateurs en général. Cela entraîne la baisse du nombre de prêts accordés en début d’année 2020. Cet amoindrissement est dû à la recommandation du Haut Conseil de stabilité financière (HCSF) pour les Banques et des organismes prêteurs de fonds en les invitant à calmer la frénésie.

Cependant, s’attribuer un emprunt pour l’immobilier n’est pas impossible.  Ci- après quelques astuces pour augmenter les chances d’en obtenir.

Préparer un dossier irréprochable

Avant de prendre rendez-vous auprès de votre banquier, ayez sous la main, toutes les informations nécessaires pour répondre à ses attentes. Vous l’avez compris, le mot d’ordre ici est “anticiper”, mieux se préparer afin d’éviter les mauvaises surprises.

Outre les conditions classiques d’un crédit immobilier, votre profil joue un rôle crucial. Elle détermine votre fiabilité. Tout d’abord, il est primordial d’avoir un compte créditeur, dépourvu d’incidents, de découverts trop fréquents. Toutes vos habitudes habitudes bancaires priment et impactent pour tout. De plus, la politique des banques actuelle exige indirectement le paiement de toutes les échéances des emprunts précédents avant de souscrire à un autre.

Mise en avant de la situation professionnelle

Votre métier joue un rôle conséquent. Le banquier en tient compte parmi les conditions de crédit immobilier. Sa crédibilité et sa stabilité concourent à limiter les risques encourus par votre prêteur. Pour y pallier, nous recommandons à certains professionnels comme les auto-entrepreneurs ou les travailleurs indépendants:

  • de bien s’installer,
  • d’attendre d’avoir des revenus constants et assez élevés avant de solliciter un prêt.

Mettez-y du vôtre dans le projet

Fournir les apports personnels nécessaires permet de se démarquer du lot et contribue d’une manière concrète à votre sollicitation de financement.

Par ailleurs, les conditions d’un crédit immobilier exigent un apport personnel important. Ce dernier est fixé approximativement aux environs de 10 % du montant dans votre requête.

En effet, cette mesure sert principalement à suppléer au non-remboursement. En conséquence, mobiliser votre épargne ou toute autre source de fonds complémentaires permet de garantir l’obtention de votre crédit de consommation.

Calculer les échéances pour éviter les mauvaises surprises

Outre les deux mesures sus-évoquées, privilégier la préparation face à tout le reste est la meilleure des solutions. Dorénavant, les emprunteurs devront prêter une attention particulière aux montants des prélèvements, afin d’éviter le surendettement des clients. Cette mensualité est fixée par de nouvelles dispositions réglementaires. Elle ne peut dépasser un seuil déterminé qui est de 33 % du revenu de l’emprunteur. La durée de restitution du crédit quant à lui ne doit pas excéder les 25 mois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *