juillet 11, 2020

La Mutuelle en 2020 : Les changements apportés

2020 : Année de choc pour les mutuelles…

Avec toutes les surprises apportées par la nouvelle année, la coopérative est investie d’un souffle nouveau. Découvrez les réformes des mutuelles pour l’an 2020 et ce qui changera prochainement auprès des complémentaires.

La transformation 100 % santé, qui a vu le jour depuis quelques années ne cessent d’impacter le quotidien des Français. Cette réforme mutuelle a pour objectif principal : l’accessibilité à tous les soins par chacun. Une décision, qui certes, coûte cher à l’État, mais profite à l’intérêt général.

Cette amélioration touche, les domaines comme l’ophtalmologie, la médecine dentaire, et également l’audiologie.En attendant l’effectivité de sa mise en place, les cotisations de la mutuelle ont augmenté, dues à la baisse des bénéfices perçue par les établissements mutualistes. D’autre part, elle apporte un revirement conséquent dans le monde des contrats.

Plus de couverture et de coûts

L’objectif principal demeure la même, une santé accessible à tous, sauf que les mesures employées sont drastiques. Les actions entamées par le gouvernement depuis 2019 s’étendent jusqu’en 2020 voire au-delà.

Désormais, les complémentaires santé sont tenus de prendre en charge en totalité : une catégorie spécifique de prothèses dentaires, les audioprothèses et enfin les fameuses paires de lunettes. Cet accroissement de la garantie a des répercussions sur la cotisation des assurés.

En effet, il faut que les établissements mutualistes imposent de nouveaux tarifs à ses adhérents. L’augmentation de la cotation pour 2020 avoisine les 3 %, d’où la nécessité d’une réforme mutuelle. D’évidence, les subventions de l’État, à hauteur d’une certaine majoration, ne garantissent nullement les dépenses engagées par les assurances.

Cette régénération oblige les coopératives à diversifier les offres proposées. Notamment par la mise en place des « paniers soins à 100 % santé » dont les modalités sont tributaires de la mutuelle en question, mais ils garantissent le remboursement des fonds engagés. Ceci contribue à l’adoption de la mesure de « zéro reste à charge ».

Toutefois, ce n’est pas la totalité des assureurs qui ont déclaré cette augmentation de la mutuelle, d’autres prônent même l’absence d’élévation des cotisations. Quant au Régime en place, il fait appel à tous les praticiens et professionnels de s’en tenir au coût, afin d’atteindre l’objectif zéro reste à charge. Et pareillement en vue de continuer la réforme de la mutuelle.

Modification d’ordre contractuelle, pour l’avantage de tous

Les contrats d’assurance et les complémentaires santé ont toujours été appréhendés par le public. D’où l’intérêt pour  ces mêmes personnes de procéder à une refonte des conventions. Par ailleurs, il est évident que l’atteinte de l’objectif « 100 % santé » nécessite une relation transparente entre les deux parties.

Ceci se manifeste par l’obligation de l’assureur de rendre d’avantages lisibles les dispositions du contrat d’assurances en sa totalité. Il est clair que l’instauration de cette norme prévient la domination de l’assureur face à son abonné. De plus, elle contribue à une meilleure compréhension de l’accord de santé, et éclaire le choix à effectuer, malgré la réforme des mutuelles. Le but ultime étant d’aider les assurés à comptabiliser leurs restes à charge et sélectionner le panier qui leur convient au mieux.

Outre les mesures prises relatives à la forme du contrat, le législateur s’attaque également à son fond. Cette dernière se manifeste par l’octroi d’une nouvelle possibilité à l’assuré, celle de résilier son contrat à tout moment, après un an de souscription. Il en découle que le souscripteur n’aura plus à attendre la date d’anniversaire de la convention pour y mettre fin en toute tranquillité. Cette disposition vise la revue à la baisse des tarifs et pour prévenir l’augmentation des primes de la mutuelle. Par ailleurs, elle prétend à l’accroissement du pouvoir d’achat de la population, qu’elle soit dans le milieu urbain ou rural.

Ainsi, les mutuelles feront face à des changements bouleversants pour l’année 2020. Toutefois, s’il n’y a pas d’autres ajustements à effectuer en route, les mesures adoptées ne porteront pas préjudice aux assurés.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *